mardi 17 octobre 2017

Camions électriques : Volkswagen va se lancer dans la production.




Suivant la tendance du moyen de transport et de l’énergie, c’est l’électricité qui gagner. Il s’agit de la course entre deux énergies : le thermique et l’électrique. Mais, même sans être sorcier il est très facile de savoir quelle sera la source d’énergie qui alimentera les voitures de demain. Eh bien, ce sera l’électricité car les carburants fossiles sont d’ores et déjà condamnés, premièrement parce qu’ils sont polluants. Deuxièmement parce qu’ils sont en voie de tarissement, on pense que le pic de la production est atteint depuis longtemps. Troisièmement tous les pays en générale font une croisière contre l’énergie thermique et font tout ce qui pourrait dissuader les éventuels clients.
Donc, pour redorer son image, après l’affaire de dieselgate, Vlolkswagen a décider d’investir dans l’électrique, entre autres les poids lourds électriques. Cette investissement se chiffre à 1,4 milliards d’euros et démarrera au plus tard le 2022. Le catégorie de ces poids lourds électriques comprends évidemment les transporteurs de passagers et de marchandises. Les poids lourds autonomes sont aussi compris dans la gamme. Et ce projet va nécessiter la collaboration avec les sociétés spécialistes comme Navistar et Volkswagen Turcks&Bus
Volkswagen a aussi l’option rendre complètement indépendant sa division poids lourds. Mais ce qui est sûr, c’est que la tendance vers l’électrique tient plus que jamais, et ce, peut-être à cause de la livraison de Daimler de son premier camion électrique aux USA.

lundi 16 octobre 2017

Rallonge BMW + FM 17 PIN

Rallonge BMW + FM  17 PIN 
Chez vous à partir dumardi. 24 octobre par Transporteur privé

Chargeur de voiture USB avec lampe torche

Ce chargeur de voiture USB avec lampe torche vous permet de recharger tous vos périphériques amovibles. Ses entrées USB bénéficient d'une tension de 5 V/2,1 A, avec un mode de charge de 15 V/1 A.

jeudi 12 octobre 2017

Tous les jeunes ont presque eu un comportement dangereux au volant.


Il s’agit de jeunes de 18 à 24 ans.  Et d’après une étude effectuée par une société qui œuvre pour la prévention des accidents, 97% de ces jeunes ont déjà eu un comportement dangereux en conduisant. Malgré cela, certains affirment qu’ils sont quand même être des bons conducteurs.
Comme on s’y attendait, cette tranche d’âge de jeune n’est pas à prendre comme exemple en matière de conduite dans la circulation. Pour preuve, il y a eu 600 jeunes qui ont perdu la vie dans des accidents de la route.  Et cela représente 17% des personnes qui sont morts dans les accidents de la circulation.
Et, un paradoxe étonnant, ce sont ces jeunes même qui reconnaissent qu’ils se comportent dangereusement quand ils conduisent. Et ce comportement dangereux se présentent souvent par l’excès de vitesse, la conduite en état de fatigue, ou le téléphone au volant. Mais en dernier, et non pas moins dangereux, c’est l’alcool au volant.
Ces comportements sont encore pires si le jeune le tient de ses parents. Ce qui explique la raison de ne pas montrer un exemple de bonneconduite quand on est avec les enfants. Et par contre, si les parents sont, surtout le père, sont circonspects, on peut s’attendre à ce qu’ils soient toujours très prudents quand ils conduisent.

mercredi 4 octobre 2017

La plupart des français chantent au volant


La plupart des français chantent au volant, c’est le résultat d’un sondage. Il y aurait plus de la moitié des voituriers qui aiment cette pratique. Pour être plus précis, c’est 66% des automobilistes qui aiment chanteren conduisant. Et les femmes sont plus nombreuses dans cette catégorie.
Il n’y aurait donc pas raison de se culpabiliser, si vous êtes l’un de ceux qui partage cette passion. C’est une reflexe spontanée quand une chanson vous entraîne. Et la plupart du temps cet air restera « collé » dans votre tête pendant toute la journée.  D’après l’étude effectuée par Ford et Yougov, quand les français sont au volant, ils se transforment en chanteurs en herbes. Ce résultat est constaté lors de la nouvelle Fiesta. Ce sont surtout les femmes qui se lancent facilement en chantant au volant de la voiture.

En statistique 77%  de ceux qui chantent au volant sont des femmes, contre 56% des hommes.
Dans le sondage, 39% expliquent que c’est dans leurs voitures, particulièrement au volant de leurs voitures, que ces derniers ont le plus de temps pour écouter de la musique. Et c’est essentiellement la radio qui est la source de musique plus prisé des conducteurs. 32% de la musique provient d’une source numérique. Sauf que chez les jeunes de 18 à 24 ans, c’est le contraire, pour eux, la musique numérique représente 58%.
Remarque : c’est souvent le conducteur qui entraîne les autres occupants de la voiture. Les enfants n’ont qu’une petite chance d’entraîner les autres (compréhensible sachant que leurs choix se porte toujours sur des chansons infantiles).
Mais ce n’est pas seulement l’effet entraînant de la chanson qui importe le plus. Il a aussi l’avantage d’améliorer l’état de la santé. Selon toujours l’étude de Ford, quand nous chantons à tue-tête, une hormone qui nous donne une sensation de bien-être se libère. Mais dans la radio, la majorité des personnes participant au sondage déclarent ne pas aimer la publicité.

mercredi 27 septembre 2017

1800Km au volant d’une voiture sans permis


La vente des voitures sans permis connaît actuellement une certaines hausse et ce, depuis quelques années. Et cette hausse ne va pas sans être accompagnée d’une grande médiatisation par la voie des presses. Il y a donc beaucoup de magazines qui se consacrent à ces véhicules et la « Génération sans permis » est l’une d’elles.
Pour connaître la qualité ou la performance de ces véhicules, une équipe de la rédaction de cette magazine a décidé d’effectuer un voyagede 1800km au volant de ce type de voiture. Ce voyage a commencé à Paris pour se terminer en Portugal.
Signalons que les amateurs de ces voitures sans permis sont généralement des personnes qui n’ont jamais passé l’examen pour les permis. Ce qui est contraire à ce que pense beaucoup d’autres. Ces derniers supposent en effet que ce sont les conducteurs qui ont perdus leurs permis qui se sont tournés vers ces voitures qui n’ont en pas besoins.
Mais toujours est-il que le marché de ces voitures exemptes de permis de conduire est en pleine essors. En 2016 cette hausse enregistre un taux de 10%.
L’équipe de la magazine « Génération sans permis » a donc décidé de réaliser un parcours de 1800 Km pour connaître exactement la performance de cette voiture. Elle a emprunté les routes nationales et départementales parce que les autoroutes leurs sont évidemment interdits à cause de leurs vitesses insuffisantes. Il a fallu trois jours à l’équipe pour couvrir la distance de 1800 Km. Au final le trip a cherché à prouver la fiabilité de ces voitures sans permis. L’équipe a utilisé un Ligier IS50 dans cette aventure.

jeudi 21 septembre 2017

Une solution contre les embouteillages


Ce système est appliqué à Rotterdam (au Pays-Bas). Et on peu dire qu’il apporte un résultat plutôt positif contre les embouteillages. Il s’agit de récompenserles conducteurs qui ne circulent pas pendant les heures où la circulation est très dense.
Force est de constater que le problème des embouteillagesest commun à toutes les grandes villes du monde. Et les recherches dans ce sens sont très nombreuses. Alors comment ce  système, testé au Pays-Bas, est il efficace ? Eh bien, les voituriers ont le choix : ou ils laissent leurs voiture et utilisent une autre façon de se déplacer, ou ils circulent pendant les heures creuses. En plus il faudrait aussi mettre en place un système de péage et accorder moins de place à la voiture. On pense que cela va  freinera l’ardeur des amoureux de la quatre roues.
Les mesures sont nombreuses mais, les méthodes répressives sont souvent peu efficaces. Donc il reste encore les moyens plus doux sous formes de récompenses. Ce moyen testé au Pays-Bas est donc la preuve qu’on ne peu pas tout obtenir par la répression.
Voici en détail le processus du système : il s’agit d’un péage qui a plutôt pour but de récompenser les voituriers. Comment ? Quand ils y passent pendant les heures creuses ils sont rémunérés à 3€ ou 3,5 €. Ce qui est déjà une bonne économie quand on sait qu’on a gagné 120 € par mois. Et comme nous l’avons annoncé au début, la circulation des voitures à Rotterdam a diminuée de 5 à 10%. Les participas à ce programme qui a duré 1 an ont gardé leurs habitudes. Ils  ne circulent que pendant les heures creuses de la journée.
Ce système a couté des millions au gouvernement, mais ce cout est inférieur  au cout des embouteillages, aux carburants consommés et les retards aux travails. Ajouter aux bénéfices la diminution de la pollution atmosphérique, un bon exemple pour la lutte contre les embouteillages.